Le magicien, etc.

13 mai 2015

Le Magicien, etc. de Vincent Pianina, Editions Thierry Magnier, 2015

magicien

Voici un album dans la lignée des albums « BA-DA-BOUM ». Je m’explique : ils me rappellent ce jeu d’adresse et d’équilibre auquel je jouais enfant. Il fallait empiler des pièces en bois de différentes formes sans qu’elles tombent. Un fou rire succèdait à l’appréhension de la chute lorsque finalement tout s’écroulait.

« Alboum » de Christian Bruel, paru en 1998 chez Etre éditions – indémodable et réédité maintenant chez Thierry Magnier – « Dans ma maison il y a » de Delphine Chedru, paru en 2007 chez Seuil Jeunesse et plus récemment « Tranquille comme fossile » de Natacha Andriaminado et Delphine Cedru, paru chez Hélium en 2014, me rappellent ce jeu. Des albums qui reposent sur un jeu d’accumulation qui déclenche soit une chute soit une pirouette encore plus inattendue que la chute. Des petits albums jouissifs qui provoquent le fou rire des enfants à chaque lecture et relecture. Un bonheur pour les adultes à raconter à la vue de l’hilarité des enfants et au souvenir de ses propres émotions de jeunesse.

Alors voilà en découvrant « Le Magicien, etc. » l’attente était forte. Des objets caractérisant certains métiers sont ajoutés sur un magicien à chaque page. Ben oui, un magicien. Que peut-il être d’autre avec sa longue barbe et son chapeau pointu ? « Si en plus il avait eu une flûte, on l’aurait appelé le magicien musicien, sans même savoir s’il en jouait bien. » Oui mais finalement la chute est moins rigolote qu’espérée. Et c’est pour cette raison que cet album est un coup de cœur. La dernière page nous interroge sur nos préjugés, sur notre interprétation des apparences. L’habit ne fait pas le moine et l’objet ne fait pas le métier. Qui est vraiment ce personnage ? Lui-même et unique certainement. Un album dans l’air du temps, pour comprendre peut-être, quand on est petit, les grands débats des grands. Annoncé à partir de 3 ans par l’éditeur, je le conseillerai pour les plus grands (à partir de 5 ans) et au-delà sans limite.

magicien bis

On retrouve aussi grâce à cet album l’univers de Vincent Pianina. Après «Ours molaire » paru en 2014 chez Gallimard Jeunesse, on se plaît à retrouver son graphisme joyeux et coloré. Véritable touche-à-tout Vincent Pianina travaille différentes techniques (sérigraphie, craie grasse, impression laser, etc.) et différents univers (affiches, bandes-dessinées, peinture, photos, vidéos, etc.) à découvrir sur son blog : http://vincentpianina.blogspot.fr/

Sandrine

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *